Accueil > Qui intervient sur la Palestine ? > Sauvadet François >
Bande de Gaza
En savoir plus

Sauvadet François

Union des Démocrates et Indépendant
Bourgogne Franche-Comté

Le 6 janvier 2009,

M. le président. La parole est à M. François Sauvadet, pour le groupe Nouveau Centre.

M. François Sauvadet. Monsieur le président, mes chers collègues, ma question, qui a trait, elle aussi, à la véritable tragédie se déroulant dans la bande de Gaza, s’adresse également à vous, monsieur le Premier ministre.
Au nom des députés du groupe Nouveau Centre, je tiens à dire qu’il est urgent de mettre un terme à un drame dont les premières victimes sont des populations civiles déjà marquées par une extrême précarité. Chacun sait ce qui a conduit à cette dramatique situation : les provocations irresponsables des factions armées du Hamas, la riposte israélienne qui dure depuis maintenant dix jours.
Je tiens à exprimer notre très vive inquiétude face à la dégradation de la situation humanitaire. Comme le Président de la République, nous souhaitons que cessent au plus vite les combats, car cette situation entraîne de terribles souffrances pour les hommes, les femmes, les enfants.
Je tiens également à saluer l’initiative du Président de la République qui a voulu aller sur place pour emprunter le chemin de la paix, même si, chacun le sait, c’est un chemin difficile. Dans de telles circonstances, il est du devoir de la France et de l’Europe d’appeler toutes les parties à la retenue et à la sagesse.
Aussi, dans ce contexte douloureux et préoccupant, je souhaite vous poser deux questions, monsieur le Premier ministre.
À la suite de l’initiative du Président de la République, quel est le message que la France entend porter, au Proche-Orient comme au Conseil de sécurité de l’ONU ?
D’autre part, des tensions se sont révélées en France même, avec l’odieuse attaque à la voiture-bélier contre les grilles d’une synagogue de Toulouse. Je souhaiterais connaître les mesures que le Gouvernement entend prendre pour éviter que nos concitoyens, de confession juive ou musulmane, ne soient, dans les jours qui viennent, victimes de tels actes de violence. (Applaudissements sur les bancs du groupe NC et sur quelques bancs du groupe UMP.)

M. le président. La parole est à M. le Premier ministre.

M. François Fillon, Premier ministre. Monsieur le président, mesdames et messieurs les députés, monsieur le président Sauvadet, la France est au service de la paix et des droits de l’homme. Elle est l’amie d’Israël, et c’est pour cela qu’elle peut parler à Israël comme le Président de la République l’avait fait, il y a quelques mois, à l’occasion de son discours devant le Parlement israélien, et comme il vient de le faire à nouveau devant le président Peres et le Premier ministre Olmert.
Le Président de la République a rappelé aux Israéliens qu’il n’y avait aucune chance qu’une solution militaire soit trouvée à ce conflit. Il leur a rappelé que les conditions de la paix étaient sur la table depuis près de dix ans et qu’il suffisait maintenant de les mettre en oeuvre avec détermination. Il a offert le soutien de la France, y compris celui d’observateurs français, pour permettre la mise en oeuvre de ce processus.
Dans ces conditions, la République n’acceptera pas que certains extrémistes utilisent ce conflit pour attiser, dans notre pays, les violences entre les communautés. (Applaudissements sur les bancs des groupes UMP et NC.) Nous poursuivrons avec la plus extrême fermeté ceux qui s’en prennent aux lieux de culte musulmans ou juifs, ceux qui s’en prennent aux personnes, ceux qui tentent d’exporter le conflit sur notre territoire. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui refusent qu’une grande partie du monde arabe s’oriente, depuis plusieurs années maintenant, vers la recherche d’une solution pacifique. On voit bien que, dans le conflit auquel nous assistons aujourd’hui, au-delà des souffrances des civils palestiniens, au-delà des souffrances qu’endurent les Israéliens vivant à proximité de la bande de Gaza, l’objectif de certains extrémistes est de déstabiliser les pays arabes qui ont pris des risques en s’engageant courageusement dans le processus de paix. Nous sommes aux côtés de ces derniers et nous ne permettrons pas aux extrémistes de s’exprimer sur notre territoire. (Applaudissements sur les bancs des groupes UMP et NC et sur quelques bancs du groupe SRC.)

- http://www.assemblee-nationale.fr/1...



Alphabétique
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Par région
You need to upgrade your Flash Player

>> Français établis à l'étranger

Par partis politique

Par mandat
- Député - Sénateur - Député européen

Qui dans votre région ne s'est pas mobilisé ?
- Députés
- Sénateurs

Union européenne  Dexia   Tramway   Salah Hamouri   Violence des colons  Armes  Coopération militaire et policière  Accord d’association UE/Israel  Crimes de guerre   Rapport Goldstone  Eau  Jérusalem  Bande de Gaza  Cisjordanie  Réfugiés  Mur  Colonies/ produits des colonies  Checkpoints  Attitude de la France  Etat palestinien  Paix juste et durable  Liberté de mouvement  Prisonniers  Conventions de Genève  Situation humanitaire  Opération "Plomb durci"   Hamas  Boycott/Désinvestissement/Sanctions  Aide internationale  Nucléaire israélien  Mahmoud Abbas  Annapolis  Accord France/Israel sur la criminalité et le terrorisme  Répercussions en France  Palestiniens d’Israel  Coopération franco-palestinienne  Hamas/Fatah  Résistance pacifique   Destructions de logements palestiniens  Economie palestinienne  Un bateau français pour Gaza  Flottille 2010  ONU  Droit international Humanitaire  Négociations israélo-palestiniennes  Bateau français pour Gaza  Circulaire Alliot-Marie  Proposition de résolution  Elections législatives 2012 - les réponses des candidats élus  Coopération franco-israélienne  Détention administrative  Enfance  Grève de la faim  Liberté d’expression  BDS  colonisation  Agriculture 

Question écrite  Question orale  Intervention  Mission  Dans la presse  Discours  Communiqué de presse  Présence à une manifestation  Rencontre  Appel  Pétition  Engagement  Positionnement  Témoignage  Proposition de résolution   Amendement  Courrier 

Contact | Mentions légales | Crédits