Accueil > Qui intervient sur la Palestine ? > Poniatowski Axel >
Elections législatives - réponse à un courrier de l’AFPS Val d’Oise
En savoir plus

Poniatowski Axel

Les Républicains
Ile-de-France

Le 1er juin 2007,

Madame,

J’ai bien reçu votre mail dans lequel, en tant que présidente de l’Association France-Palestine Solidarité du Val d’Oise, vous me demandez un rendez-vous pour évoquer le problème palestinien.

Etant donné le calendrier extrêmement chargé de ces jours prochains, je n’aurai malheureusement pas le temps de vous rencontrer avant les élections.

D’ici là, permettez-moi quelques précisions. Pour la France, les paramètres d’un règlement du conflit israélo-palestinien n’ont pas changé. Ils ont été rappelés par le Président de la République dans son discours prononcé devant la 61ème Assemblée générale des Nations unies : ’’la coexistence, dans la sécurité, de deux Etats viables, déjà largement admise par les deux peuples concernés ; des frontières sûres et reconnues ; une solution juste pour les réfugiés, comme pour Jérusalem’’.

Pour la France, tout comme pour l’Union européenne, toute modification des frontières de 1967 doit faire l’objet d’un accord entre les parties, sachant que la solution au conflit israélo-palestinien passe par le dialogue et la mise en oeuvre en parallèle des obligations respectives des deux parties.

La France entend prendre toute sa part dans la recherche d’une solution politique et d’un règlement négocié, qui, seuls, permettront de parvenir à une paix juste et durable pour l’ensemble des peuples de la région, avec deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité. Si je suis réélu, soyez assurée que j’œuvrerai ardemment au règlement de ce conflit qui martyrise le Moyen-Orient depuis tant d’années. Je serai également heureux d’évoquer avec vous ces problèmes cruciaux. En vous remerciant de votre mail, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de ma considération distinguée. Axel PONIATOWSKI

Voir la lettre de l’AFPS Val d’Oise :

Madame, Monsieur

Vous êtes candidat-e à la prochaine élection législative. Si vous êtes élu-e en juin 2007, votre mandat s’ouvrira dans une période critique et décisive au niveau international. En effet, les crises actuelles au Proche et Moyen-Orient peuvent déboucher sur un règlement politique global ou bien sur une guerre en Méditerranée. Par sa situation géographique, sa place en Europe et son attachement au droit international, notre pays est directement concerné par cet enjeu. Il doit donc jouer un rôle actif dans la recherche de solutions politiques au Moyen-Orient. Comme vous le savez, le conflit israélo-palestinien est au cœur de toutes les problématiques de la région. C’est pour cette raison que l’Association France-Palestine Solidarité, avec la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, souhaite rencontrer les candidats pour connaître leur position à ce sujet et leur faire part de ses demandes.

Je souhaite donc vivement vous rencontrer pour connaître votre position personnelle et savoir ce que vous avez fait, ou comptez faire sur un certain nombre de points si vous êtes élue.

Les résolutions adoptées par les Nations Unies (en particulier la 242 et la338) prévoient le droit à un Etat palestinien aux côtés d’Israël, le retrait des troupes d’occupation et le droit au retour pour les réfugiés (conformément aux conventions de Genève). Aucune de ces résolutions n’a jamais été appliquée. Comment comptez vous agir pour faire évoluer sur ce point la politique étrangère de la France ?

En avril 2002, le Parlement européen décidait, en raison des atteintes portées par l’Etat d’Israël aux droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, le principe de sanctions et la suspension de l’accord d’association euro-israélien. L’Union Européenne décidait de ne pas donner suite à cette décision. Quelle action comptez-vous développer à l’Assemblée Nationale pour que la France exige l’application de cette décision ?

Le 9 juillet 2004 la Cour Internationale de Justice de La Haye condamnait la construction dans le territoire palestinien du mur d’annexion par l’Etat d’Israël et exigeait sa destruction. L’assemblée générale de l’ONU approuvait ce jugement le 20 juillet 2004 et appelait les Etats membres à agir pour faire appliquer cette décision. Le mur continue aujourd’hui de s’étendre, confisquant les terres palestiniennes les plus riches en eau. Que comptez-vous faire pour contrer la politique israélienne d’expropriation et d’annexion ?

Un mémorandum des diplomates européens en poste à Jérusalem daté du 21 novembre 2005 portant sur Jérusalem mettait en évidence la politique de purification ethnique menée par l’Etat d’Israël dans la partie occupée de la ville (Jérusalem-Est) qui a vocation à devenir la capitale du futur Etat de Palestine. Le 12 décembre 2005, les 25 ministres des Affaires étrangères de l’UE et Monsieur Javier Solana, Haut Responsable de la Politique Etrangère et de la Sécurité Commune, choisissaient de ne pas rendre public ce rapport. Quelle est votre position sur la situation de la ville de Jérusalem-Est ? Quelles initiatives comptez-vous prendre pour empêcher l’épuration ethnique ?

Les entreprises françaises Alstom et Connex-Veolia sont engagées dans un projet de construction de tramway dont le but exclusif est de relier les quartiers occidentaux de Jérusalem, en territoire israélien, aux colonies illégalement construites par cet Etat dans Jérusalem-Est occupée. Pour ce faire, de nouvelles expropriations de terrains appartenant à des citoyens palestiniens de Jérusalem vont avoir lieu. Ces entreprises se rendent de fait complices d’une violation de la IVe Convention de Genève. Quelle doit être selon vous la position du gouvernement français à cet égard ?

A la suite des élections législatives palestiniennes de janvier 2006, dont elle avait constaté la transparence, l’Union Européenne a lourdement sanctionné les Palestiniens en boycottant le nouveau gouvernement et en cessant toutes ses aides directes. Les Palestiniens se sont depuis dotés d’un gouvernement d’Union Nationale sans que le blocus soit levé. Que comptez-vous faire pour qu’il y soit mis un terme et que les aides à la démocratie palestinienne soient reprises ?

Dans l’attente de vous rencontrer sur ces sujets qui nous tiennent particulièrement à cœur, ou de vous lire si une rencontre n’est pas possible,

Je vous prie d’accepter, Monsieur,Monsieur, mes salutations distinguées.

Françoise Leblon Présidente de l’AFPS Val d’Oise

- http://www.france-palestine.org/art...



Alphabétique
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Par région
You need to upgrade your Flash Player

>> Français établis à l'étranger

Par partis politique

Par mandat
- Député - Sénateur - Député européen

Qui dans votre région ne s'est pas mobilisé ?
- Députés
- Sénateurs

Union européenne  Dexia   Tramway   Salah Hamouri   Violence des colons  Armes  Coopération militaire et policière  Accord d’association UE/Israel  Crimes de guerre   Rapport Goldstone  Eau  Jérusalem  Bande de Gaza  Cisjordanie  Réfugiés  Mur  Colonies/ produits des colonies  Checkpoints  Attitude de la France  Etat palestinien  Paix juste et durable  Liberté de mouvement  Prisonniers  Conventions de Genève  Situation humanitaire  Opération "Plomb durci"   Hamas  Boycott/Désinvestissement/Sanctions  Aide internationale  Nucléaire israélien  Mahmoud Abbas  Annapolis  Accord France/Israel sur la criminalité et le terrorisme  Répercussions en France  Palestiniens d’Israel  Coopération franco-palestinienne  Hamas/Fatah  Résistance pacifique   Destructions de logements palestiniens  Economie palestinienne  Un bateau français pour Gaza  Flottille 2010  ONU  Droit international Humanitaire  Négociations israélo-palestiniennes  Bateau français pour Gaza  Circulaire Alliot-Marie  Proposition de résolution  Elections législatives 2012 - les réponses des candidats élus  Coopération franco-israélienne  Détention administrative  Enfance  Grève de la faim  Liberté d’expression  BDS  colonisation  Agriculture 

Question écrite  Question orale  Intervention  Mission  Dans la presse  Discours  Communiqué de presse  Présence à une manifestation  Rencontre  Appel  Pétition  Engagement  Positionnement  Témoignage  Proposition de résolution   Amendement  Courrier 

Contact | Mentions légales | Crédits