Accueil > Qui intervient sur la Palestine ? > Guigou Élisabeth >
situation à Gaza
En savoir plus

Guigou Élisabeth

Parti Socialiste
Seine-Saint-Denis

Le 8 avril 2014,

Question publiée au JO le : 21/11/2012
Réponse publiée au JO le : 21/11/2012 page : 5410

Débat

SITUATION À GAZA

M. le président. La parole est à Mme Élisabeth Guigou, pour le groupe socialiste, républicain et citoyen.

Mme Élisabeth Guigou. Monsieur le président, chers collègues, ma question s’adresse au ministre des affaires étrangères.
Depuis plusieurs jours, une nouvelle flambée de violence a éclaté au Proche-Orient. D’un côté, des tirs de roquettes de Gaza vers le Sud d’Israël et, pour la première fois, jusqu’à Tel-Aviv ; de l’autre, des bombardements d’Israël sur Gaza qui ont fait de nombreuses victimes palestiniennes, y compris des femmes et des enfants. Il est urgent d’arrêter ces violences. Il est urgent d’éviter une nouvelle escalade et d’établir enfin un cessez-le-feu durable. En effet, dans cette région déjà soumise à de fortes tensions, il y a tout à craindre d’une radicalisation et d’une contagion du conflit.
Nous savons, monsieur le ministre, que la France est très engagée dans la recherche d’une solution politique et qu’elle soutient la cause du peuple palestinien, dont les aspirations sont légitimes, ainsi que le droit d’Israël à la sécurité. Vous êtes allé dimanche à Jérusalem et à Ramallah. Vous avez multiplié les contacts, notamment avec les dirigeants d’Égypte, de Turquie et du Qatar ainsi qu’avec le secrétaire général des Nations unies et avec nos partenaires européens.
La nuit dernière, les Israéliens ont examiné une proposition de trêve issue de la médiation égyptienne. Ils ont annoncé la suspension provisoire de tout projet d’offensive terrestre. Pensez-vous, monsieur le ministre, qu’Israël puisse prolonger cette trêve et qu’un cessez-le-feu durable puisse être conclu rapidement ?
Mais au-delà, lorsque ce cessez-le-feu, comme nous l’espérons, sera obtenu, il faudra redonner vie au processus de paix, car il n’y a pas d’autre solution durable qu’une paix juste et négociée entre deux États, garantissant une sécurité mutuelle à la Palestine et à Israël. Monsieur le ministre, comment selon vous les obstacles à la reprise des négociations pourraient-ils être levés ? (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)

M. le président. La parole est à M. le ministre des affaires étrangères.

M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères. Madame la présidente, mesdames et messieurs les députés, un cessez-le-feu urgent et durable : voilà ce que vous souhaitez tous et ce à quoi travaille la France. À la demande du Président de la République, je me suis rendu dimanche à Ramallah, à Jérusalem et à Tel-Aviv. J’y ai vu les responsables. Comme vous, j’ai constaté l’extrême gravité de la situation, aussi bien dans la bande de Gaza qu’en Israël.
J’étais au téléphone avec plusieurs de mes collègues juste avant de me rendre dans cet hémicycle, et je puis vous dire que les choses semblent avancer. Je n’en suis pas moins extrêmement prudent, car les revendications d’Israël et du Hamas sont en sens opposé. De quoi s’agit-il ?
Israël demande, avec raison, que le cessez-le-feu concerne non seulement les attaques du Hamas, mais aussi celles de l’ensemble des groupes concernés. Les Égyptiens, le Hamas et d’autres demandent quant à eux un desserrement du blocus de Gaza. C’est là toute la difficulté. Nous engageons notre énergie, nos contacts et nos connaissances pour essayer de faciliter la négociation. Nous avons dit que nous étions disponibles, en particulier à l’Égypte dont il faut saluer le rôle primordial dans toute cette affaire.
Bref, madame la présidente, mesdames et messieurs les députés, il n’y a qu’un objectif : un cessez-le-feu urgent et durable et la recherche de la paix. Il faut reconnaître les droits des Palestiniens et garantir la sécurité d’Israël. C’est dans ce sens que la France, conformément à sa tradition, essaie d’avancer. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et RRDP et sur plusieurs bancs du groupe GDR.)

- http://questions.assemblee-national...



Alphabétique
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Par région
You need to upgrade your Flash Player

>> Français établis à l'étranger

Par partis politique

Par mandat
- Député.e - Sénateur.trice - Député.e européen.ne

Qui dans votre région ne s'est pas mobilisé ?
- Députés
- Sénateurs

Union européenne  Dexia   Tramway   Salah Hamouri   Violence des colons  Armes  Coopération militaire et policière  Accord d’association UE/Israel  Crimes de guerre   Rapport Goldstone  Eau  Jérusalem  Bande de Gaza  Cisjordanie  Réfugiés  Mur  Colonies/ produits des colonies  Checkpoints  Attitude de la France  Etat palestinien  Paix juste et durable  Liberté de mouvement  Prisonniers  Conventions de Genève  Situation humanitaire  Opération "Plomb durci"   Hamas  Boycott/Désinvestissement/Sanctions  Aide internationale  Nucléaire israélien  Mahmoud Abbas  Annapolis  Accord France/Israel sur la criminalité et le terrorisme  Répercussions en France  Palestiniens d’Israel  Coopération franco-palestinienne  Hamas/Fatah  Résistance pacifique   Destructions de logements palestiniens  Economie palestinienne  Un bateau français pour Gaza  Flottille 2010  ONU  Droit international Humanitaire  Négociations israélo-palestiniennes  Bateau français pour Gaza  Circulaire Alliot-Marie  Proposition de résolution  Elections législatives 2012 - les réponses des candidats élus  Coopération franco-israélienne  Détention administrative  Enfance  Grève de la faim  Liberté d’expression  BDS  colonisation  Agriculture 

Question écrite  Question orale  Intervention  Mission  Dans la presse  Discours  Communiqué de presse  Présence à une manifestation  Rencontre  Appel  Pétition  Engagement  Positionnement  Témoignage  Proposition de résolution   Amendement  Courrier 

Contact | Mentions légales | Crédits